Un auteur &

Un metteur en scène

 
https___upload.wikimedia.org_wikipedia_c
Jean-Pierre Siméon

Poète, romancier, dramaturge, professeur agrégé de Lettres Modernes, critique littéraire et dramatique, Jean-Pierre Siméon est le directeur artistique du Printemps des Poètes depuis 2001.

 

Fondateur de plusieurs festivals et événements poétiques, il est aussi conseiller à la Mission pour l'Art et la Culture du Ministère de l'Education Nationale.

Au théâtre, il publie D'entre les morts, Stabat mater furiosa, suivi de Soliloques, La Lune des pauvres, Sermons joyeux, Le Petit Ordinaire (cabaret macabre), Odyssée, dernier chant, Témoins à charge, Le Testament de Vanda et Philoctète, et un essai sur le théâtre, "Quel théâtre pour aujourd'hui". Son dernier texte est "Et ils me cloueront sur du bois".

 

Son oeuvre poétique a été récompensée plusieurs prix : Théophile Briant en 1978, le prix Maurice Scève en 1981, le Prix Antonin Artaud en 1984, le prix Guillaume Apollinaire en 1994 et le grand prix du Mont Saint-Michel pour l'ensemble de son oeuvre en 1998, le prix Max Jacob en 2006 pour son recueil Lettre à la femme aimée et en 2010 le Prix international de Poésie Lucian Blaga à Cluj (Roumanie).

Il est président du jury du Prix Apollinaire depuis 2014.

 
Alexandre Louschik

Acteur, metteur en scène, pédagogue, directeur d'acteurs de cinéma, théâtre et TV et musicien. La Russie est son pays natal, la France son pays d’élection.

 


Formé à l'Académie d'art dramatique Schukine - Vakhtangov de Moscou, son expérience de 30 années comme acteur de théâtre (Théâtre "Ermitage", Théâtre -Studio "Album", Théâtre de Musique et de la Poésie de Moscou) et pédagogue (diplôme de degré supérieur du Département de l'Education de Moscou), lui a permis d'importer en France sa maîtrise unique des méthodes Stanislavski, Vakhtangov et Michaël Chekhov, qu'il conjugue à des techniques de psychologie cognitive pour optimiser les potentialités créatives des acteurs.


Alexandre Louschik, c'est l'exigence de l'école russe de théâtre, un charisme et une énergie portés par un talent rare de pédagogue reconnu par les nombreux acteurs à qui il transmet sa méthode intuitive, efficace et dynamique du jeu de l'acteur: pendant 10 ans à l'Ecole Acting International, dans le cadre de son propre Atelier de Créations Spectacles lancé depuis 5 ans pour professionnels et dans des classes ouvertes à l'Université de Lille 3 (Théâtre des Passerelles) ou comme directeur d'acteurs pour la scène conventionnée de St-Laurent du Maroni en Guyane (Théâtre - École Kokolampoé); il a également animé des stages pour acteurs en Suisse (Institut Philanthropos, Fribourg) et en Belgique (Le Bellone - Maison du spectacle, Bruxelles).

 


En 2015, en tant que metteur en scène, il a signé aux côtés de Giampaolo Gotti la mise en scène de GABBATHA de Fabrice Hajaj, spectacle sélectionné au Festival "Teatro del Sacro" en Italie.
Alexandre Louschik coache différents acteurs - dont Jean Dujardin pour MOEBIUS -, pour le cinéma et le théâtre, qui sont actuellement à l'affiche dans plusieurs théâtres parisiens.

33758_477456949415_3469127_n_edited.jpg

Note d'intention

En lisant, la première fois, « Aïe ! Un poète ! » le magnifique texte de Siméon, j'ai aussitôt senti et compris qu'il pouvait devenir un très beau spectacle, agréable à dire, à jouer, et à partager avec les spectateurs de tout âge. C’est un texte vivant, dynamique et plein d'esprit.


« Aïe ! Un poète » est un dialogue passionnant où Siméon nous parle en tête à tête comme à des amis, à tel point que la simplicité et la spontanéité de son propos nous touche personnellement, même lorsqu’il évoque des « matières » compliquées.

C’est un petit chef-d'oeuvre poétique, très inspirateur, chargé des belles émotions autant que d'humour, mais aussi un chef d’oeuvre pédagogique qui éveille votre curiosité et vous entraîne dans un espace poétique, en même temps qu'il nous renvoie à nous-mêmes et notre rapport à la vie. A l'origine, Poésie, (du grec TIOLEÎV -poieini, signifie « faire-créer » : La Poésie c'est donc la "création" et le Poète est un créateur de Sens, un inspirateur, un inventeur de formes expressives. Durant des siècles, la poésie fut une tradition vivante orale, liée à la musique, au chant (les choeurs antiques), à l'improvisation, à la danse et au théâtre.
« Aïe ! un poète » rétablit le lien avec cette tradition qui était une fête de l'esprit.
Spectacle polyphonique alliant poésie, musique, humour, danse et théâtre. Une communion - une sorte de transe collective - entre les poètes, les acteurs et le public, dans le temps et hors du temps. Ce spectacle vous rappelle aussi que vous êtes vous-même un Poète, ce magicien qui dort au fond de vous et attend votre reconnaissance.